Cursos

Podcast

Canales Youtube

Visitantes

29,678,277

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE. La Guerre contre Tenochtitlán IV

Hits:461

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE.
<br>La Guerre contre Tenochtitlán IV
<br>
Moctezuma reçut Cortés à l'entrée de Tenochtitlán par ordre du Tlatócan, le Conseil Suprême, mais il ne le permit pas à Ixtlilxóchitlet ses guerriers, quirestèrent à Texcoco. A Cholula également, Cortés fut reçu en qualité d'ambasadeur de Quetzalcóatl, grâce aux mensonges de la Malinche, y fut hébergé dans la maison de Axayácatl.

Le Conseil Suprême ordonna à Moctezuma, de convoquer une réunion de conseil à tous les seigneurs ou tlatoanis, alliés et payant un tribut à Tenochtitlán. Cortés leur prononça un discours très important dans lequel il affirmait être l'envoyé de Quetzalcóatl et qu'à partir de maintenant, tous devaient le servir et lui obéir, lui l'ambassadeur de Quetzalcóatl. Que tous les tributs et corvées qui étaient dûs à Moctezuma, dorénavant, reviendraient à Cortés. Ce discours fut écrit par un scribe de l'expédition au nom de la Couronne, et par ordre de Cortés, demeura dans la seconde Lettre de Relation.

HISTOIRE de l'ANCIEN MEXIQUE.
<br>La Guerre contre Tenochtitlán IV
<br>Les autorités méxicas étaient divisées, elles devaient se livrerau supposé ambassadeur de Quetzalcóatl ; tous, la haute hiérarchie et les seigneurs vassaux désobéirent au Conseil Suprême. Cortés, grâce à l'entremise de la Malinche, avait réussi à prendre la ville de Tenochtitlán, qui était la plus puissante. Ensuite, Cortés ordonna de mettre les fers aux pieds de Moctezuma et en fit un otage, l'accusant de trahison.

Un an s'était passé depuis le départ de Cortés de Cuba, comme déserteur des rangs du Gouverneur. Le gouverneur n'était pas resté les bras croisés, et organisa une armée pour mettre aux fers le renégat, et imposer un nouveau capitaine à la tête de l'expédition.

Les historiens racontent qu'en recrutant 1 500 hommes, Diego Velázquez n'avait laissé presque plus personne sur l'ile de Cuba. Pánfilo de Narváez débarqua à Véracruz, et envoya une petite délégation à Tenochtitlán pour rencontrer Cortés, sachant que celui-ci avait seulement 500 hommes.
D'après les historiens, Cortés avait déjà amassé dans la maison de Axayácatl, plus d'or que ce que possédait la Couronne d'Espagne.

Quand arrivèrent les envoyés de Narváez, ils furent impressionnés par la grandeur de la ville de México Tenochtitlán, qui, à cette époque, était plus grande que Madrid. Cortés les invita à admirer la quantité d'or, puis il leur proposaderechef de rejoindre son expédition. La petite délégation retourna à Véracruz, et le seul qui n'était pas au courant du changement de cap fut Narváez, qui fut arrêté après que les traitres aient feint une petite escarmouche devant Cortés et la moitié de ses hommes, les autres gardant sous le commandement de Pedro de Alvarado, le trésor de Tenochtitlán.

Cortés revint à Tenochtitlán avec les 1500 hommes de Narváez, qui se joinirent aux 500 hommes de l'expédition. Quand les autorités mexicas demandèrent à Cortés, l'autorisation d'organiser une cérémonie dans le Grand Temple. Cortés accepta, en postant des gardes armés aux quatre entrées de la Place, qui était entourée de murs.

uand les cinq mille personnes, hommes et femmes, commencèrent à danser, Cortés ordonna de fermer les portes, de sortir les couteaux et les épées, et ils assassinèrent la foule désarmée sans défense. L 'histoire officielle ment, quand elle prétend que ce fut Alvarado qui ordonna le massacre. S'íl en était ainsi, Cortés n'aurait pas pu entrer en arrivant de Veracruz.

Le massacre du Grand Temple en dit long sur le genre de personnages qui composait l'expédition, en premier lieu Cortés, Alvarado et la Malinche. Les mexicas, selon la décision du Tlatócan (le Conseil Suprême), avec l'acquiescement de Moctezuma, avaíent juré obéissence à Cortés, en vertu de sa supposée qualité d'ambassadeur de Quetzalcóatl. Bien avant le massacre cruel, les mexicas avait commencer l'encerclement des envahisseurs. Le massacre dévoilait clairement les véritables intentions des étrangers. Les espanols n'étaient pas plus de deux mille, plus quelques guerriers tlaxcaltèques et un appui totonaque. On suppose que, dans la villede Tenochtitlán, il y avait des dizaines de milliers de guerriers disposés à en finir avec les imposteurs étrangers.

Cortés, qui retenait Moctezuma prisonnier, les fers aux pieds, obligea celui-ci a donner l'ordre aux mexicas de cesser les hostilités. Cortés ne savait pas que le Conseil Supprême avait déja démis Moctezuma en tant quetlatoani, le seigneur, et le Conseil avait déjà nommé à sa place Cuitláhuac.

Buscar